AccueilCritiques rédigées par Camille

S'abonner au flux RSS dans une nouvelle fenêtre
Critiques rédigées par Camille

 

Supers n° 1
Une petite étoile juste en dessous de Tsih (Frédéric Maupomé)

note: 5"On guette et quand y'a un début d'incendie, on arrive et paf! On attrape Pyromane." Camille - 26 avril 2020

3 superS enfants débarquent sur la planète terre, livrés à eux-mêmes. Ils vont devoir redoubler de vigilance s'ils ne veulent pas finir étudiés comme des rats de laboratoire. Mais quand un prof exige de rencontrer les parents et que leur soif de justice revient au galop, c'est une autre paire de manches !
Une série très réussie tant dans la progression de l'histoire que dans les dessins chaleureux de Dawid.
Une BD qui traite de super-héros pour ceux qui n'aiment pas forcément le comics.

Dix (Marine Carteron)

note: 5Une partie de Cluedo grandeur nature ! Camille - 24 avril 2020

Il était une fois 10 participants (la sportive, le surdoué, le flic, le geek, le fils à maman, le littéraire, les jumeaux fusionnels, la bimbo et l'alcoolique) contactés pour prendre part à une émission de télé réalité sur une île désertée et ravagée par les tempêtes à la pointe du Finistère: ambiance glauque et oppressante garantie!

Ils ne doutaient pas qu'ils allaient devoir mener l'enquête eux-mêmes pour acculer le meurtrier s'ils voulaient survivre.
Une réinterprétation des 10 petits nègres d'Agatha Christie qui vaut le détour et se lit très rapidement.
Marine Carteron jongle habilement entre humour noir et suspense et nous offre une chute inattendue, comme on les aime!

Trouble vérité (E. Lockhart)

note: 5"Quand on s'absente trop longtemps de chez soi, on finit par ne plus avoir aucune raison de rentrer. Camille - 11 avril 2020

Trouble vérité est un conte de la fureur féminine, une histoire racontée à l'envers, un récit ancré à la fois dans les romans victoriens et les comics de super-héros américains. C'est l'histoire d'une jeune femme qui commet des actes terribles.
E. Lockhart confie qu'elle veut "pousser ses lecteurs à l'introspection morale en les obligeant à se rendre complices malgré eux des crimes de son personnage".
A conseiller aussi aux adultes !

Journal d'un enfant de Lune (Joris Chamblain)

note: 5Qui sont ces enfants habillés en drôles d'astronautes? Camille - 8 avril 2020

Découvrez le quotidien des "enfants de la lune", atteints d'une maladie génétique très rare appelée Xeroderma Pigmentosum: les UV peuvent les tuer.
Lors d'un déménagement, une adolescente découvre le journal intime de l'ancien propriétaire, Maxime. Ce journal va littéralement la bouleverser et donner un sens à sa vie monotone.
Cette BD au scénario original se lit d'une traite, et cerise sur le gâteau, on apprend aussi des choses.
La France compte actuellement 91 "astronautes"!

The diary of a bookseller (Shaun Bythell)

note: 5Une tranche de rire et de vie dans une région oubliée d'Ecosse... Camille - 1 avril 2020

Bienvenue à Wigtown, petite bourgade où jamais rien ne se passe d'intéressant et qui vit au rythme de ses touristes de mai à septembre. C'est pourtant une ville enchanteresse pour les amoureux des livres puisqu'elle compte le plus grand nombre de bouquinistes au mètre carré. C'est simple: il y plus de livres que d'habitants !
On peut aussi voir les employés de la librairie venir travailler en combinaison de ski l'hiver tellement il y fait froid et pieds-nus l'été, un thé (of course!) à la main.
L'humour décapant de l'auteur fait de ce journal de bord une parenthèse comique bienvenue.
"Alors que je réparais une planche cassée au rayon Romans Policiers, j'ai surpris une cliente d'âge mûr, en pleine conversation avec son amie sur la littérature d'épouvante, en train de confondre E.L. James avec M.R. James. Elle sera agréablement surprise, ou alors profondément choquée, quand elle ouvrira son exemplaire de 50 nuances de Grey chez elle!"

Jolis jolis monstres (Julien Dufresne-Lamy)

note: 5"Et nous autres voulons danser encore, transpirer, perdre nos consonnes au fond des nuits." Camille - 27 mars 2020

Mi-fiction mi-doc, une histoire passionnante où deux générations de drag-queen se croisent pour livrer leur histoire tragique. Une virée foudroyante dans le New-York des années 80 dans les cabarets où la "maladie au petit nom" fait son apparition et sème l'anarchie auprès des resplendissantes reines de soirée.
Sur fond de musique et de voguing (cette danse politique issue de la communauté noire LGBT), l'auteur relate au plus près la grande époque des drags mais aussi leur éternelle marginalisation.
Tous les personnages ont réellement existé et Julien Dufresne-Lamy s'est inspiré du documentaire "Paris is burning", disponible sur Netflix, pour dépeindre ce milieu qui a tant fasciné.

Sans foi ni loi (Marion Brunet)

note: 5"Ma vie a commencé dans l'Ouest. Avant, y avait rien." Camille - 12 mars 2020

Une claque pour ce western résolument féminin et foisonnant. Maltraitance, prostitution, racisme envers les minorités indiennes et noires; autant de sujets douloureux qui ont façonné l'Amérique d'après la Guerre de Sécession. On se demande comment l'auteure arrive à aborder autant de sujets avec brio en si peu de pages ! Ambiance saloons et chasseurs de prime sur fond de romance et d'émancipation, un mélange à tomber par terre.

Moi, Albert détestateur de livres (Ingrid Chabbert)

note: 5"Je ne peux pas les voir en peinture, je ne peux pas les sentir, je ne peux pas les encadrer!" Camille - 6 mars 2020

Il n'y a rien à faire, Albert déteste les livres. Sa mère les aime, son père les aime et à table, sa sœur parle de ses héroïnes préférées tellement longtemps qu'Albert s'endort dans ses petit-pois. Mais un jour, un lapin décide d'intervenir dans la vie du petit garçon et lui montre que les histoires peuvent le faire rire et pleurer, et parfois même, les deux à la fois.
Un magnifique album sur le pouvoir des mots qui fera changer d'avis les détestateurs de livres les plus endurcis.

Le merveilleux dodu-velu-petit (Beatrice Alemagna)

note: 5Dodu-velu, Touffu-velu, Doudoune-velue, ou Farfelu-Dodu... Camille - 6 mars 2020

Retrouvez Edith, 5 ans, dans cette nouvelle aventure à la recherche du cadeau d'anniversaire idéal pour sa mère chez les commerçants du quartier. Un album qui ne manque pas d'humour et d'inspiration car ce Dodu-velu-petit est décidément bien difficile à trouver, à quoi ressemble-t-il?

Le journal intime de Cléopâtre Wellington n° 2
Autant en emporte la musaraigne (Maureen Wingrove)

note: 5"D'ailleurs, peut-on aimer quelqu'un sincèrement sans avoir vu ses orteils?" Camille - 7 janvier 2020

Encore une fin d'année bien remplie pour Cléopâtre alias la musaraigne de fer qui se fait poser un appareil dentaire, enchaîne les repas de Noël, se fait plaquer, prend sa mère la main dans le sac en train de lire son journal intime et tente de débattre avec sa grand-mère sourde de la non-onctuosité des crêpes Whaou! bien qu'elles soient fourrées ! Totalement déjanté

Les amours d'un fantôme en temps de guerre (Nicolas de Crécy)

note: 4"Rares sont ceux qui se posent quotidiennement la question de la magie... Camille - 4 janvier 2020

... par laquelle leurs yeux, si mobiles dans leurs orbites, amènent la lumière jusque dans les replis de leur cerveau."
Un roman illustré qui nous plonge dans la guerre de 39-45 vécue par un ectoplasme et son chien, Boulette. Une façon ludique et fantastique d'aborder en délicatesse le sujet de la guerre. En supplément, vous saurez une bonne fois pour toutes comment naissent les fantômes!

Les deux vies de Pénélope (Judith Vanistendael)

note: 5"J'ai une fille...Cela fait quatre ans que je ne l'ai plus vue." Camille - 26 novembre 2019

C'est l'histoire d'une femme qui veut sauver le monde; tiraillée entre deux univers: sa vie de famille et sa mission de médecin humanitaire dans les conflits à Alep. C'est l'histoire d'une mère absente mais qui tente de revenir malgré les lourds fantômes dans ses bagages. C'est l'histoire de Pénélope, incomprise par ses proches et qui tente de retisser les liens, figurante dans sa propre maison. C'est sa décision finale qui est relatée grâce aux mots de son poète de mari. Une claque visuelle et psychologique pour ce roman graphique où le doux cocon familial est sans cesse mis en parallèle avec un ailleurs où il pleut des bombes.

Jusqu'ici, tout va bien (Gary D. Schmidt)

note: 5Descendant direct de L'attrape-cœurs de Salinger. Véridique. Camille - 27 août 2019

Dans la lignée des grands romans d'apprentissage américains: ville qui craint, collège ennuyeux, famille éclatée mais une passion naissante pour le dessin.
L'auteur écrit magnifiquement et nous transmet une grande bouffée d'oxygène. On referme le livre en se disant que tout est possible!

Le vieil homme et son chat n° 1 (Nekomaki)

note: 4Amitiés, caresses et sushis Camille - 16 juillet 2019

au programme. Ce manga se lit comme on profiterait d'une lente balade, en vacances au Japon. Bien sûr, être amoureux des chats est un plus pour savourer au mieux l'histoire.

The promised neverland n° 1
Grace Field House (Kaiu Shirai)

note: 4Aventure et stratagèmes Camille - 16 juillet 2019

font de ce manga un livre palpitant qui ne laisse aucun répit au lecteur. Bien plus qu'un shōnen, il est sombre et aborde la question de la survie. Une touche de Miss Peregrine et les enfants particuliers + une touche d'horreur et vous obtenez The promised neverland !

Les brumes de Grandville n° 1
Monotropa uniflora (Gwendoline Finaz de Villaine)

note: 4Une saga parfaite pour l'été! Camille - 16 juillet 2019

En 3 tomes, une lecture légère et addictive, à mi-chemin entre Downton Abbey, Twilight et Les Hauts de Hurlevent. Romantisme, fantastique; vous tomberez sous le charme des personnages principaux et passerez un délicieux moment dans le Paris des Années folles jusqu'à ce que...

Malaterre (Pierre-Henry Gomont)

note: 5"Quelle famille n'est pas un jour vouée à se défaire?... Camille - 26 juin 2019

Quelle famille ne cache pas en son sein de petits secrets honteux qui, sous certaines conditions de température et de pression, peuvent dégénérer en de cruelles ruptures?".
L'ambiance qui se dégage de cette BD est mystérieuse; l'auteur avoue avoir voulu retranscrire la sensation de végétation ressentie en Afrique. Malaterre, couleurs tantôt pastels tantôt flamboyantes, nous emporte dans la forêt équatoriale, témoin de relations familiales tortueuses.

Noise n° 1 (Tetsuya Tsutsui)

note: 5Un manga hitchcockien Camille - 8 juin 2019

Individu suspect, tout juste sorti de prison, repéré dans la campagne japonaise, cherchant un emploi. Refuse qu'on lui dise non, très tenace voire invivable: doit être abattu.
Dans ce manga complexe tant sur les émotions que sur sa construction (flash back), le mensonge fait loi et on aurait bien tendance à prendre parti pour les criminels... avis aux amateurs de polars qui voudraient s'essayer au manga!

Prendre refuge (Zeina Abirached)

note: 5Une BD en noir et blanc bouleversante de poésie Camille - 8 juin 2019

Carton plein pour ce roman graphique dans lequel on rencontre Neyla, jeune réfugiée syrienne essayant de s'adapter à la morne et grise ville de Berlin. Entre l'attente interminable pour l'obtention des papiers, l'inquiétude de savoir sa famille restée au pays; sa rencontre avec Karsten va tout changer.
Un récit sur fond de guerre où l'on rêvasse quand même dans les étoiles, entre Orion et la constellation du Scorpion.
"Ce paysage vous prend aux tripes. Vous retourne d'un coup. Efface l'Europe."

Retour Haut