AccueilNos coups de coeur

Nos coups de coeur

 

De pierre et d'os (Bérengère Cournut)

note: 5Voyage en terre inuit. Juliette - 4 décembre 2019

Une nuit, en Arctique, la banquise se fracture et sépare Uqsuralik, jeune femme inuit, de sa famille. Plongée dans la pénombre et le froid polaire, elle part à la recherche d'un refuge afin de survivre.
Un roman d'apprentissage en immersion dans la culture inuit, mêlant une nature forte et pratiques chamaniques, le tout servi par une écriture riche et sensible.

Agathe (Anne Cathrine Bomann)

note: 5Simple et bouleversant. Juliette - 4 décembre 2019

Juste avant de partir à la retraite, un psychanalyste accepte une dernière patiente. Fragile et transparente comme du verre, Agathe a perdu l'envie de vivre. Ce court roman décrit un petit miracle : la rencontre de deux êtres vides qui se remplissent à nouveau. Anne Cathrine Bomann (psychologue et championne de tennis de table) signe ici un roman intelligent et inattendu, décortiquant avec tendresse les angoisses humaines : être, devenir quelqu'un, désirer et vieillir.

Sorry to bother you (Boots Riley)

note: 3Oeuvre afro-américaine indépendante et singulière Isa B. - 29 novembre 2019

Ce premier film de Boots Riley réjouit en même temps qu'il inquiète comme seules les grandes oeuvres savent le faire. Ce réalisateur parvient par la satire à mettre en scène de grands problèmes de la société américaine, à pointer des responsables et à inviter à réfléchir à des solutions.

Reunion (Fejka)

note: 4Album addictif Isa B. - 29 novembre 2019

Fejka, de son vrai nom Brian Zajak est un plasticien et musicien allemand. "Reunion" est son premier album. Fejka réussit a créer de manière homogène une musique électronique ambient - downtempo tout en gardant des sonorités technoïdes. Paysages sonores oniriques, atmosphères douces, sons éthérés invitent au voyage introspectif d'un côté, de l'autre la techno de Fejka vous transporte sur le dancefloor.
Attention : album addictif !

Troubadours (Sylvain Rifflet)

note: 4Un album envoûtant à découvrir d'urgence Isa B. - 29 novembre 2019

Sylvain Rifflet, saxophoniste plusieurs fois récompensé nous offre avec "Troubadours" un album envoûtant d'une beauté intemporelle, où s'entremêlent musique modale, musique médiévale profane et musique répétitive. A découvrir d'urgence

Help us stranger (Raconteurs)

note: 4A consommer sans modération Isa B. - 29 novembre 2019

Le supergroupe de Jack White et Brendan Benson revient après onze ans d'absence pour le plus grand bien du rock et de nos oreilles. "Help us stranger" est un album puissant de rock américain 70's teinté de blues très réussi...Normal... c'est Jack White...

Colors (Black Pumas)

note: 3Un album soul à ne pas manquer Isa B. - 29 novembre 2019

Repérés aux Transmusicales de Rennes l'année dernière, Black Pumas signent avec "Colors" un premier album parfaitement réussi. Le chanteur Eric Burton et le guitariste producteur Adrian Quesada livrent avec leur groupe une soul chaleureuse, sensuelle et énergique qui rappelle celle des grandes heures de la Motown.

Les deux vies de Pénélope (Judith Vanistendael)

note: 5"J'ai une fille...Cela fait quatre ans que je ne l'ai plus vue." Camille - 26 novembre 2019

C'est l'histoire d'une femme qui veut sauver le monde; tiraillée entre deux univers: sa vie de famille et sa mission de médecin humanitaire dans les conflits à Alep. C'est l'histoire d'une mère absente mais qui tente de revenir malgré les lourds fantômes dans ses bagages. C'est l'histoire de Pénélope, incomprise par ses proches et qui tente de retisser les liens, figurante dans sa propre maison. C'est sa décision finale qui est relatée grâce aux mots de son poète de mari. Une claque visuelle et psychologique pour ce roman graphique où le doux cocon familial est sans cesse mis en parallèle avec un ailleurs où il pleut des bombes.

Le discours (Fabrice Caro)

note: 4Un roman amer et très drôle Isabelle F. - 19 octobre 2019

Entre le fromage et le gâteau au yaourth, Adrien attend ardemment la réponse de Sonia à son sms envoyé juste avant le repas familial. Mais voilà, Sonia a besoin de "faire une pause" dans leur relation amoureuse et n'a visiblement pas l'intention de répondre. Un texte amer, très drôle aussi sur la douleur à la fois immense et dérisoire du chagrin d'amour, et qui au fond nous renvoie à notre infinie solitude.

Fuis tigre ! (Gauthier David)

note: 5Un récit haletant et humaniste sur le thème de l'exil Géraldine - 1 octobre 2019

Une histoire servie par une très belle écriture pour parler du changement climatique et de l'exil à travers l'errance d'un tigre, sauvage, magnifique, réduit à une existence clandestine, misérable. Mais cela serait sans compter sur l'assistance généreuse d'un enfant, de ses parents et de tous les habitants du village...

My absolute darling (Gabriel Tallent)

note: 5Un roman puissant et acéré Isabelle F. - 21 septembre 2019

Le récit initiatique d'une adolescente qui apprend à se libérer du joug d'un père charismatique et ultra violent. Une plume vive et acérée, qui campe une relation filiale à la fois fusionnelle et terrifiante dans laquelle la jeune héroïne parvient à puiser une incroyable vitalité. Un roman puissant que l'on oublie pas.

L'histoire de la petite fille qui marchait toute seule dans la neige (Patrick Fischmann)

note: 5"Ce conte a cheminé sur la Terre..." Aurélie - 18 septembre 2019

Une histoire au texte épuré et poétique représentant un conte qui voyage et traverse les pays, chaque lieu sublimé par les illustrations d’Aurélie Fronty, toujours aussi chatoyantes
Un conte album pour s’émerveiller devant les splendeurs de la nature

Incubation n° 1 (Laura DiSilverio)

note: 5Pour les passionnés de dystopie Aurélie - 29 août 2019

Dans un monde post apocalyptique où tous les enfants sont enlevés dès leur naissance à leurs parents, dans une volonté de l’état de reconstruire un nouveau peuple qu’il pourra contrôler, l’adolescente Everly s’enfuit avec ses deux amis à la recherche de ses parents biologiques. Mais le danger est partout.. Jusqu’où sera-t-elle prête à aller pour connaitre la vérité, plus sombre qu’on ne le croirait...Le premier tome d'une trilogie saisissante.

Jusqu'ici, tout va bien (Gary D. Schmidt)

note: 5Descendant direct de L'attrape-cœurs de Salinger. Véridique. Camille - 27 août 2019

Dans la lignée des grands romans d'apprentissage américains: ville qui craint, collège ennuyeux, famille éclatée mais une passion naissante pour le dessin.
L'auteur écrit magnifiquement et nous transmet une grande bouffée d'oxygène. On referme le livre en se disant que tout est possible!

Comment élever un Raymond (Agnès de Lestrade)

note: 5Tellement drôle Julie - 14 août 2019

C’est l’histoire d’un couple qui, malgré l’avertissement préalable prodigué par la voix off de l’auteure, a laissé entrer dans sa vie un « Raymond ».
Un superbe album plein d’humour à offrir à son Raymond quand il quitte le nid, à un couple attendant un Raymond ou à un Raymond fraîchement arrivé.

La tarte aux cornichons sauvages (Antonin Louchard)

note: 5A consommer sans modération ! Julie - 13 août 2019

Antonin Louchard revisite la fameuse blague de la tarte au concombre, pour la plus grande joie des petits et des grands.

Le musée des museaux amusants (Fanny Pageaud)

note: 5Un livre pour ceux qui ont du flair Géraldine - 12 août 2019

Un nez, une devinette : saurez-vous retrouver à quel animal il appartient ? Un livre-jeu épatant, servi par des illustrations réalistes vraiment remarquables et des anecdotes malicieuses sur les appendices nasaux des animaux. Et on en redemande ! Une nouvelle passion est née...

La folle semaine de Clémentine (Sara Pennypacker)

note: 4Envie de trendresse ? Bambina - 6 août 2019

Clémentine, 8 ans, très attachante avec sa fantaisie et son regard plein de bon sens. Une histoire bien rythmée avec rebondissements et sourires à toutes les pages.

Le vieil homme et son chat n° 1 (Nekomaki)

note: 4Amitiés, caresses et sushis Camille - 16 juillet 2019

au programme. Ce manga se lit comme on profiterait d'une lente balade, en vacances au Japon. Bien sûr, être amoureux des chats est un plus pour savourer au mieux l'histoire.

The promised neverland n° 1
Grace Field House (Kaiu Shirai)

note: 4Aventure et stratagèmes Camille - 16 juillet 2019

font de ce manga un livre palpitant qui ne laisse aucun répit au lecteur. Bien plus qu'un shōnen, il est sombre et aborde la question de la survie. Une touche de Miss Peregrine et les enfants particuliers + une touche d'horreur et vous obtenez The promised neverland !

Les brumes de Grandville n° 1
Monotropa uniflora (Gwendoline Finaz de Villaine)

note: 4Une saga parfaite pour l'été! Camille - 16 juillet 2019

En 3 tomes, une lecture légère et addictive, à mi-chemin entre Downton Abbey, Twilight et Les Hauts de Hurlevent. Romantisme, fantastique; vous tomberez sous le charme des personnages principaux et passerez un délicieux moment dans le Paris des Années folles jusqu'à ce que...

Anthem of the peaceful army (Greta Van Fleet)

note: 4Anthem of the peaceful army / Greta Van Fleet Isa B. - 4 juillet 2019

Greta Van Fleet est un mélange de Led Zeppelin, Yes, Toto. Jusque là, on pourrait se dire que ce n'est qu'un album de plus de revival. En fait, ce qui frappe d'entrée, c'est la voix du chanteur, Josh Kiszka, qui ressemble fortement à celle de Robert Plant. Ensuite, lorsque l'on sait que ni les trois frères Kiszka, ni le batteur n'ont encore atteint leurs 25 ans, il apparaît évident que ce quatuor américain a de sacrées inspirations et beaucoup de talent.

What a time to be alive (Tom Walker)

note: 3What a time to be alive / Tom Walker Isa B. - 4 juillet 2019

Ce songwriter écossais à la voix originale et extraordinaire s'inscrit dans la lignée d'Ed Sheeran, George Ezra ou Rag'n'Bone Man et semble en route pour la gloire. Un album à écouter sans modération

Social cues (Cage The Elephant)

note: 4Social cues / Cage The Elephant Isa B. - 4 juillet 2019

Un excellent album d'indie-rock, le cinquième de ces américains originaires du Kentucky. Cage the Elephant a reçu un Grammy award en 2016 et continue son ascension vers le sommet avec ce nouvel opus très diversifié et abouti.

This land (Gary Clark Jr)

note: 4This land / Gary Clark Jr Isa B. - 4 juillet 2019

« This land » est le cinquième album du bluesman texan de génie.
Il nous offre ici un blues-rock teinté de sons roots, country-folk, dub, soul et même garage-rock.
Avec une guitare très présente ponctuant ou soulignant un phrasé blues, soul, et rap, Gary Clark Jr exprime sa colère et affirme son identité et patrimoine, comme bon nombre d’artistes noirs américains aujourd’hui, face à une Amérique au racisme libéré et décomplexé, en témoignent ces paroles empruntées à Woodie Guthrie sur le titre éponyme : « Nigga run. Nigga run. Go back where you come. Fuck you, I’m america’s son, this is were I come from, this land is mine »*

Un CD à emprunter d’urgence, Gary Clark Jr a un immense talent.

*Cours négro, cours. Retournes d’où tu viens. F*****, je suis un enfant d’Amérique, je viens de là, ce pays est le mien »

Malaterre (Pierre-Henry Gomont)

note: 5"Quelle famille n'est pas un jour vouée à se défaire?... Camille - 26 juin 2019

Quelle famille ne cache pas en son sein de petits secrets honteux qui, sous certaines conditions de température et de pression, peuvent dégénérer en de cruelles ruptures?".
L'ambiance qui se dégage de cette BD est mystérieuse; l'auteur avoue avoir voulu retranscrire la sensation de végétation ressentie en Afrique. Malaterre, couleurs tantôt pastels tantôt flamboyantes, nous emporte dans la forêt équatoriale, témoin de relations familiales tortueuses.

Noise n° 1 (Tetsuya Tsutsui)

note: 5Un manga hitchcockien Camille - 8 juin 2019

Individu suspect, tout juste sorti de prison, repéré dans la campagne japonaise, cherchant un emploi. Refuse qu'on lui dise non, très tenace voire invivable: doit être abattu.
Dans ce manga complexe tant sur les émotions que sur sa construction (flash back), le mensonge fait loi et on aurait bien tendance à prendre parti pour les criminels... avis aux amateurs de polars qui voudraient s'essayer au manga!

Prendre refuge (Zeina Abirached)

note: 5Une BD en noir et blanc bouleversante de poésie Camille - 8 juin 2019

Carton plein pour ce roman graphique dans lequel on rencontre Neyla, jeune réfugiée syrienne essayant de s'adapter à la morne et grise ville de Berlin. Entre l'attente interminable pour l'obtention des papiers, l'inquiétude de savoir sa famille restée au pays; sa rencontre avec Karsten va tout changer.
Un récit sur fond de guerre où l'on rêvasse quand même dans les étoiles, entre Orion et la constellation du Scorpion.
"Ce paysage vous prend aux tripes. Vous retourne d'un coup. Efface l'Europe."

Et je danse, aussi (Anne-Laure Bondoux)

note: 4Vous avez un nouveau message! Sylvia - 5 juin 2019

Mail après mail l'histoire se noue et se dénoue.

Evasion (Benjamin Whitmer)

note: 5Un roman noir, très noir. Juliette - 29 mai 2019

Ce livre a eu de bonnes critiques, et force est de constater que c'est amplement mérité. L'écriture est fine et maîtrisée, les personnages et la structure sont riches et solides. Un grand roman noir américain, sombre, très sombre. Avis aux amateurs.

Animaux médecins (Angie Trius)

note: 5Pas bêtes, les animaux ! Géraldine - 15 mai 2019

Comment font les animaux sauvages lorsqu’ils sont malades ? À la différence des animaux domestiques, personne ne les emmène chez le vétérinaire… Ce serait oublier qu’ils ont accès à la plus grande pharmacie du monde : la nature ! À travers 14 portraits d’animaux (de la fourmi rouge au gorille des montagnes, du chimpanzé à l’éléphant d’Afrique), ce livre nous dévoile 14 incroyables remèdes mis au point par les animaux eux-mêmes pour repousser les parasites, se guérir, se purger, compléter leur régime alimentaire, se protéger des rayons UV… Un livre passionnant et plein d'humour !

Les chatouilles (Andréa Bescond)

note: 5Ne pas se fier au titre ! Isabelle C. - 11 mai 2019

Sous ce titre se cache une histoire poignante sur un sujet grave. Adapté de la pièce "Les Chatouilles ou la danse de la colère" interprétée par Andréa Bescond, le film alterne scènes de danse, poésie et émotions.

La vraie vie (Adeline Dieudonné)

note: 5Gros coup de coeur pour ce premier roman ! Juliette - 12 avril 2019

La vie de la narratrice est lugubre et assommante. Son père, passionné de chasse, expose ses animaux empaillés. Sa mère est transparente, inexistante. Heureusement avec son frère Gilles, ils trouvent de quoi passer le temps. Mais un grave accident trouble le quotidien de cette famille. Et Gilles est transformé. Dès lors, la narratrice se fixe pour objectif de le ramener à "la vraie vie".
C'est un roman dur et parfois très sombre, mais débordant d'énergie et de force de vie. Drame social teinté de poésie, ce premier roman à l'écriture parfaitement maîtrisée ne vous laissera pas indifférent.

Le visiteur de minuit (Marie-Aude Murail)

note: 5Un très beau conte sur l'amour filial Aurélie - 3 avril 2019

Voici un conte magnifiquement illustré par Christel Espié et écrit par la romancière Marie-Aude Murail qui entraine son lecteur dans une histoire en 1884, à Londres. M. Anderson, homme riche, est aussi le plus triste des hommes, car son unique fille Béatrix est gravement malade et ses jours sont comptés…Suite à la rencontre avec son jardinier qui a 15 enfants en pleine santé, notre pauvre homme, qui jalouse son employé, a la visite du Diable qui lui suggère une idée terrible pour sauver sa fille, et à quel prix….
Un conte qui nous emmène sur les pas de l'univers de Dickens, une épopée romanesque qui ravira les enfants en quête de contes fantastiques.
Disponible en section jeunesse à la médiathèque intercommunale du Pays de Lunel : C MUR

Isidore et les autres (Camille Bordas)

note: 4Le quotidien d’une folle fratrie ! Juliette - 28 mars 2019

« - Alors le problème avec les dictatures, j’ai dit, en suivant le raisonnement de Simone, c’est jamais tant le dictateur lui-même que les gens qui le soutiennent.
- Ben bien sûr. En théorie, il pourrait même y avoir un bon dictateur un jour- je vois pas pourquoi les gens pourraient suivre comme des moutons que des leaders horribles- mais le problème c’est que les gens bien ne veulent jamais être dictateurs.
- Ça tombe mal. »

Pleine mer (Antoine Guilloppé)

note: 5la grâce et le grisant d’un plongeon dans les profondeurs Géraldine - 22 mars 2019

Jade plonge dans les eaux turquoises de l’océan. Commence alors une magnifique promenade, entre coraux flamboyants et animaux marins multicolores. Quel trésor est-elle venue chercher ?
Le dernier livre d’Antoine Guilloppé qui - une fois de plus - nous enchante avec un album de toute beauté magnifiant la vie sous-marine. Le jeu de couleurs est savamment distillé et les papiers découpés voilent, dévoilent, subliment le mystérieux monde du silence. Un incontournable !

Mauvais garçons (Jérôme Pierrat)

note: 4Portraits de tatoués Juliette - 20 mars 2019

Un beau livre, qui contient un recueil de photos et des explications détaillées sur la significations et les origines des tatouages.

La fée (Dominique Abel)

note: 4Fantaisie burlesque à déguster sans retenue Isabelle F. - 19 mars 2019

Dominique Abel et Fiona Gordon, le duo franco-belge de clowns lunaires et déjantés de "Rumba", trimballent cette fois leurs grands corps élastiques dans le décor étrange de la zone portuaire du Havre. Entre amusement et nostalgie, on assiste tantôt à un étrange ballet amoureux dans les fonds sous-marins où les méduses sont des sacs en plastique, tantôt aux facéties de la fée Fiona qui chaparde ses vêtements sur les mannequins derrière les vitrines des boutiques de mode pendant que Dom, à la recherche de son amoureuse, discute avec un homme qui vole. On croise aussi trois migrants de passage qui attendent le moment opportun de se faufiler dans le ferry … jusqu’à ces instants de grâce dans le bar « L’amour flou », où la chanteuse Anaïs Lemarchand, pour consoler le bébé de Dom et Fiona interprète la chanson de Kurt Weill Youkali au milieu des joueuses de l'équipe locale de rugby.
Une fantaisie burlesque au décor kitchissime, avec des personnages tendres et maladroits qui nous rappellent irrésistiblement les univers de Jacques Tati et de Buster Keaton.

Encore vivant (Pierre Souchon)

note: 5- Un concentré d'émotions et d'humanité Juliette - 19 mars 2019

Alors qu’il vient de se marier avec une jeune femme de la grande bourgeoisie, l’auteur, bipolaire en grave crise maniaco-dépressive, est emmené en hôpital psychiatrique. Enfermé une nouvelle fois, il nous plonge au cœur de l’humanité de chacun, et son regard se porte avec la même acuité sur les internés, sur le monde paysan dont il est issu ou sur le milieu de la grande bourgeoisie auquel il se frotte. Il est rare de lire des pages aussi fortes sur la maladie psychiatrique, vue de l’intérieur de celui qui la vit. Ce récit autobiographique est le premier livre publié par Pierre Souchon, journaliste au Monde diplomatique et à L’Humanité.

Celle que vous croyez (Camille Laurens)

note: 5- Intense ! Juliette - 19 mars 2019

Vous vous appelez Claire, vous avez quarante-huit ans, vous êtes professeur, divorcée. Pour surveiller Jo, votre amant volage, vous créez un faux profil Facebook : vous devenez une jeune femme brune de vingt-quatre ans, célibataire, et cette photo où vous êtes si belle n’est pas la vôtre, hélas. C’est pourtant de ce double fictif que Christophe – pseudo KissChris – va tomber amoureux.

En un vertigineux jeu de miroirs entre réel et virtuel, Camille Laurens raconte les dangereuses liaisons d’une femme qui ne veut pas renoncer au désir.

Désorientale (Djavadi Négar)

note: 5Où chacun désapprend ce qu'il pensait savoir ... Isabelle F. - 5 mars 2019

Kimiâ, la jeune narratrice (ressemble-t-elle à l'auteure ?), nous livre un récit passionnant qui plonge dans un Iran inattendu, depuis la fin du XIXème siècle dans la maison de son arrière-grand-père Montazemolmolk, à l'engagement politique de ses parents, intellectuels et farouches opposants aux régimes du Shah puis des Ayatollah. Contraints à l'exil avec leurs trois fillettes, ils s'installent à Paris, ville magnifiée et tant de fois rêvée ... qui ne ressemble pas du tout à ce qu'ils attendaient. Kimiâ, en quête de son identité, encombrée d'un corps qui lui échappe, se jette dans une post-adolescence violemment tourmentée sur fond de Rock-punk, de squats sordides et de rencontres qui l'aideront à devenir cette "autre", faite de blessures et de révoltes.

Didier, la 5e roue du tracteur (Pascal Rabaté)

note: 5L'amour est-il dans le pré ? Juliette - 1 mars 2019

Difficile de ne pas sourire à la lecture de cette BD. Didier, agriculteur breton un peu patachon recherche l’amour, le vrai. Pour cela, sa sœur Soazig l’inscrit secrètement sur un site de rencontre. Un bon scénario et des couleurs affirmées font de cette lecture comique (mais pas que !) un vrai régal.

Et devant moi, le monde (Joyce Maynard)

note: 5Confidences d'une femme passionnée et passionnante - Juliette - 1 mars 2019

L’auteure se confie sur ses débuts en tant qu’écrivain, sa correspondance et sa relation amoureuse avec JD Salinger qui a façonné son esprit, sa vision de la société américaine des années 70 ; ses peurs quant au fait de devenir mère et l’acceptation de certains de ses échecs amoureux et personnels. En soi, une vie quasi banale rythmée par l’écriture quotidienne et salvatrice mais une femme passionnée et passionnante.

Appelez-moi Nathan (Catherine Castro)

note: 4Une BD qui va droit à l'essentiel Juliette - 1 mars 2019

Cette BD aux dessins réalistes est un vrai témoignage du mal-être de Lila, née dans un corps de fille mais qui se sent garçon depuis sa plus tendre enfance. Cette BD qui va droit à l’essentiel retrace le parcours touchant de la transition de la jeune fille ainsi que le deuil des parents et du frère qui doivent désormais accepter d’appeler leur fille/sœur Nathan...

Le dernier des étés (Alfonso Casas)

note: 5Une BD sur la nostalgie et le temps qui passe Juliette - 1 mars 2019

Qu’aurait été ma vie si j’avais fait tel choix plutôt qu’un autre ? C’est avec cette magnifique BD que l’auteur tente de répondre à cette question. Juste avant son mariage, Dani, le personnage, se replonge dans ses souvenirs d’enfance, lorsque les vacances en Espagne rimaient avec insouciance, amitié et petits plaisirs de la vie.

La croisade des innocents (Chloé Cruchaudet)

note: 5Haletante et originale ! Juliette - 26 février 2019

Chloé Cruchaudet s’empare ici d’une légende/événement datant du Moyen Age selon laquelle des enfants, guidés par leur foi et leur innocence, auraient traversé la France direction Jérusalem afin d’aller délivrer le tombeau du Christ. Poussés de leurs retranchements et accentué par les couleurs noire et violette, la fine équipe va très rapidement expérimenter la violence mais l’humour bien présent en fait une BD haletante et originale !

Jusqu'à la garde (Xavier Legrand)

note: 4Un thriller familial intense et saisissant Isabelle F. - 22 février 2019

Une banale histoire de divorce qui démarre comme un clin d’œil à Bertrand Blier et ses vrais/faux documentaires. Dans le bureau de la juge, le père demande la garde partagée de Julien, 11 ans. La mère ne veut pas. Denis Ménochet incarne un colosse anéanti et tortueux, Léa Drucker une mère silencieuse et pétrifiée. La violence est là qui bruisse dans une réalité anxiogène, peu à peu asphyxiante jusqu'au final en huis clos, à la fois austère et terrifiant. Une écriture précise, une caméra généreuse qui font un film dense, sans esbroufe et terriblement prenant.

Petit point (Giancarlo Macri)

note: 5Un livre pour tous les petits, même ceux qui ont grandi Géraldine - 22 février 2019

Un petit point noir. Puis des milliers de petits points noirs. La vie est belle chez eux.
Arrive un petit point blanc. Et, des milliers de petits points blancs.
Points blancs, points noirs se rencontrent, parlent de leurs différences, s’entraident…
Des pointillés pour parler du monde, de la tolérance et la solidarité.

Moi, ce que j'aime, c'est les monstres n° 1 (Emil Ferris)

note: 5Un chef d'oeuvre à ne pas manquer ! Juliette - 22 février 2019

Fauve d'or au festival d'Angoulême 2019, "Moi ce que j'aime c'est les monstres" est le chef-d’œuvre d’une artiste singulière.
La première chose qui interpelle dans cette BD, c'est le graphisme si particulier, à mi-chemin entre Crumb et Maurice Sendak. Un style unique, déroutant.
Mais c'est aussi une histoire captivante, celle d’une ado qui consigne dans ses carnets les résultats d’une enquête suite à la mort étrange de sa voisine.
Enfin, le parcours de son auteur, Emil Ferris, est lui-même étonnant puisqu’elle s’est tournée vers la Bd à 40 ans, après une grave maladie.